ANN DEMEULEMEESTER


L’avenir

Le mot brûlant qui occupe l’esprit des « poètes » diaphanes qui déambulent sous une forêt de projecteurs noirs. L’avenir, qu’on enroule autour d’un cou, qui se love dans une fine dentelle ou s’inscrit discrètement sur un tulle vaporeux. L’homme porte un chapeau à plumes et s’emmêle dans des rubans rouges, noirs ou blancs, qui balancent au rythme nonchalant de sa silhouettes androgynes.

Cette saison laisse sans voix, Sebastien Meunier, le bras droit de la créatrice et le directeur artistique depuis 2013, offre une collection qui fait écho aux plus grands moments de la maison.

Il retrouve les codes de la créatrice en jouant le contraste noir et blanc, le lyrisme, la poésie. Les matières se confrontent avec la même subtilité que la masculinité et la féminité se révèlent l’une l’autre.

Des vagues de dentelles délicates s’échappent de costumes deux pièces froissés ou de chemises déboutonnées . Des mailles ajourées dégoulinent le long d’un bras. Une déclinaison de teintes nudes et de popelines blanches témoignent d’un partie pris organique et humain.

Le balai des créatures romantiques d’Ann Demeulemeester nous a ensorcelé, laissant son empreinte éthérée et romanesque planer dans nos esprits encore longtemps …

PHOTOGRAPHY & WORDS Marion Hassan

Special thanks to Michèle Montagne