ANREALAGE


La nouvelle collection du designer Kunihiko Morinaga du label Anrealage est un révélateur des changements profonds qui s’opèrent dans notre société. Nous sommes devenus les agents de communication du quotidien et chaque expérience est une bonne occasion pour être partagé. Les réseaux sociaux font partie intégrante de notre quotidien, le virtuel cohabite à part égal avec le réel …

Le designer évite cependant l’écueil des nostalgiques du temps où nous n’étions pas hyper connectés et nous rappelle que tout ces appareils ne sont au final que des outils mis à notre disposition pour exprimer notre inventivité et notre créativité. Pour cette collection, le thème de l’ombre et la lumière superbement mis en scène lors de la précédente saison, est décliné une nouvelle fois. L’invisible se révèle à nous au travers de notre smartphone, dans un festival de couleurs et de formes géométriques en total contraste avec la gamme de couleurs des vêtements à la base : gris, blancs et noirs. Le public, spectateur et catalyseur des événements, interagie directement avec le show . Le filtre qui nous « éloignait » devient paradoxalement celui qui dévoile une nouvelle dimension.
Les coupes ne sont pas pour autant appréhendées comme de simples supports, bien au contraire, sur une base de style féminin et classique les silhouettes sont twistées par un effet kaléidoscopique. De beaux cols s’ouvrent sur les épaules. Rayures, boutonnières, dentelles et cols Claudines se démultiplient en symétries verticales et horizontales, les accessoires aussi. Comme si d’invisibles miroirs venaient dédoubler les volumes.

Anréalage une nouvelle fois nous surprend par la pertinence de ses recherches et rend à la mode une de ses fonctions de pionnière.

Credits

Photos by Thomas Coispel
Text by Marion Hassan