Rynshu


Pour sa nouvelle collection nous propose un leitmotiv surprenant : le petit homme gris ou little grey.

Habillant certains mannequins d’un masque, le designer japonais nous raconte l’histoire d’un petit homme gris infiltré dans la foule,  incognito. Il profitera de cet instant de fête pour se dévoiler. Décliné en motif, le visage de little grey est mis en abîme, nous évoquant l’infiniment grand et l’infiniment petit .

Le visage d’Albert Einstein apparaît aussi en motif sur certaines pièces . Cette collection nous évoque l’univers vaste et envoûtant par son choix de couleurs : nacre, noir, doré, gris. Les looks de la collection sont à la fois originaux et il est facile de s’imaginer les porter . Les matières sont fluides, prés du corps, élégantes. On retrouve encore une fois dans ses silhouettes son goût affirmé pour  le style androgyne qui caractérise si bien ses collections.

Pour cette saison Rynshu choisit des cuirs d’origine japonaise et travaillés de façon artisanale dans la ville d’Himeji. Le cuir « shironameshi » est d’une très grande finesse, utilisé autrefois pour les bandages et pansements durant l’ère Sengoku. Lorsqu’il est enduit de laque avec un pinceau il se nomme « kurozan » et une seule personne dans le monde détient le secret de sa confection et en est le seule fabricant.

Un très beau show alliant la qualité à un esprit léger et festif !

Credits

Text by Marion Hassan
Photos by Emanuelle Leleu

Leave a Reply