IN CONVERSATION WITH ALISA KUZEMBAEVA


 

1/ Quelle est ta formation professionnelle ?

J’ai un long parcours. J’ai suivi principalement une formation d’architecte. Après j’ai étudié la mode pendant deux ans à Moscou et je me suis déplacée vers Londres pour prendre des cours pendant un an à la Central Saint Martins. Finalement, j’ai obtenu mon Master au Royal College of Art.

2/ Décris-nous ton style.

Mon style est une mise en équilibre entre la féminité et le changement des formes de l’organisme. C’est la puissance à l’intérieur de la fragilité.

3/ Quel est ton prochain grand défi ?

Avoir un showroom à Paris.

4/ Ce que tu aimes le plus lors du processus de création ?

Le point de départ, quand votre tête est pleine d’idées et que vous devez choisir la bonne. Suspense et surprise.

5/ Pour toi, quelle est la partie la plus difficile dans l’industrie de la mode ?

Je pense que la chose la plus difficile est qu’il n’y a aucune fin. Une fois que vous avez réussi, vous devez vous défiez sans cesse à chaque saison. Mais d’autre part, le renouvellement constant est la meilleure partie de cela.

6/ La tendance mode la plus idiote pour toi ?

Cela n’existe pas. Tout cela concerne l’interprétation.

 

What is your professional background?

I had a long path. Primarily I was trained as an architect. Then I studied fashion for two years in Moscow and moved to London to take one-year course in Central Saint Martins. Finally I got my MA at the Royal College of Art.

Describe your style?

 My style is a balancing between femininity and alteration of the body shapes. It’s power incased in fragility.

What’s next big ting?

I’m aiming for showroom in Paris.

What do you like the most with the designing process?

The starting point, when your head is full of ideas and you have to catch the right one. Suspense and surprise.

Whats the most difficult part about working in fashion industry?

I think the most difficult thing is that there is no end. Once you got it you have to challenge yourself again and again every season. But on the other hand constant renewal is the best part of it.

Silliest fashion trend?

It doesn’t exist. It’s all about interpretation.

alisa kuzembaeva (2)
alisa kuzembaeva (3)